Par Ricou Fred,

le lundi 28 novembre 2016 à 17:37:59

#auteurjeunesseprecaire, une série de photos pour comprendre

Alors que le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Seine Saint-Denis commence mercredi 30 novembre, la Charte des auteurs jeunesse a lancé il y a quelques jours une campagne qui explique « concrètement » en plusieurs portraits leurs rémunérations. C'est simple, c'est clair et c'est très possible que cela parle enfin au grand public !

 

 

Dorothée de Monfreid, une banane à la main, et la mention « 1 kilo de bananes à 2€ = 4 livres vendus » ; Valentine Goby, regard dans le vague, échevelée, un tube de dentifrice et une brosse à la main : « 1 tube de dentifrice à 2,50 € = 5 livres vendus » ou encore Marion Billet, sèche-cheveux en main : « 1 sèche-cheveux à 39,99€ = 71 livres vendus ». Le lecteur est interpellé tout de suite par le message, à cela s'ajoute sur les réseaux sociaux le hashtag #auteurjeunesseprécaire et l'on comprend tout. 

 

À nos amis d'Actualitté, Carole Trébor, auteure et Présidente de la Charte des auteurs en parle très justement : « On parle de nos livres, de notre talent, de notre art, ce qui est évidemment appréciable, mais dès que l'on évoque notre situation sociale, nous faisons face à un silence et à un déni hallucinants » et d'avouer une chose que tous les auteurs / illustrateurs jeunesse vivent quand ils vont visiter les classes : « Lors des rencontres en médiathèques, les professeurs, les élèves, mais aussi les bibliothécaires ne savent pas combien nous touchons par livre »

 

La Présidente explique comme cette campagne est née : « Martin Page avait partagé une photo de son quotidien de père, en précisant que cela faisait aussi partie de la vie de l'auteur, et Antoine Dole, il y a environ un an, nous avait proposé une campagne autour du nombre de livres à vendre pour s'acheter des objets courants : en réunissant les deux idées, la campagne est née, avec ce côté décalé apporté par des photographies professionnelles. ». 

 

La campagne sera accompagnée d'une série de 3000 brochures qui seront envoyées aux médiathèques et aux bibliothèques et la série d'une vingtaine de photos réalisées par Laura Stevens prendra la route pour une tournée dans différents établissements de prêts pour mieux faire comprendre la situation précaire de la plupart des auteurs / illustrateurs. 

 

En plus de la vingtaine de photos officielles réalisée avec la Charte, plusieurs auteurs ont réalisé leurs propres photos et sont toutes aussi réussies. Beaucoup se trouvent sur les pages FB des auteurs et circulent sur les réseaux sociaux...

 

 

Glissez l'écran (droite/gauche) pour naviguer entre les articles